Se connecter
Information sur l'activitée

Information sur l'activitée


Toute l'association

Un peu d'histoire

La Gymnastique Rythmique est un sport très complet. et une discipline exclusivement féminine, qui allie performance sportive et travail corporel proche de la danse. La GR est un sport où la manipulation d'engins fait appel à la grâce, l'expressivité et la créativité.
C'est une discipline finalement très jeune, et sans doute faut-il chercher là le tâtonnement quant à sa dénomination. Gymnastique moderne jusqu'en 1965, la gymnastique rythmique et sportive s'est popularisée et a obtenu le label olympique (1984 pour les individuelles, 1996 pour les ensembles) sous couvert de son acronyme GRS. La Fédération Internationale de Gymnastique l'a amputé de son “ S ” en 1998
Si l'on veut se pencher sur les balbutiements de cette forme très particulière d'expression corporelle et artistique, il convient de plonger très loin dans le temps. En fait jusqu'à la Grèce antique et l'origine du sport féminin; jusqu'à la légende des amazones montant à cheval, tirant à l'arc et guerroyant; jusqu'aux Jeux Héréens (en l'honneur d'Héra, déesse du mariage), où les jeunes filles participaient à une course à pied et, bien sûr, à une danse, où la main et les doigts exprimaient un langage, la chironomie
Ce n'est qu'en 1843 et le livre du français Ph. H. Clias, "Callisthénie ou la somascénie naturelle appropriée à l'éducation physique des jeunes filles", que l'on préconise des exercices "avec instruments", tels que la canne, le cerceau, la corde et à sauter. L'ancêtre de la GRS est esquissé. Son profil se dessine plus franchement avec les mouvements d'une gymnastique harmonique introduite par Georges Demeny avec les travaux du suisse Emile Jacques Dalcroze, qui aboutirent à la "méthode rythmique", grâce à l'américaine Isadora Duncan, qui reprocha à la danse classique son caractère artificiel, ou grâce à Irène Popard célèbre pédagogue qui a créé une méthode harmonique avec des effets esthétiques. Pourtant c'est en Europe centrale que naît réellement la Gymnastique moderne, et c'est dans l'ancienne URSS, au sein des clubs de gymnastique artistique, au cours des années 40, que s'est progressivement constituée comme activité de compétition la pratique des exercices avec engins. C'est alors que pour la première fois, l'esprit du sport va fusionner avec l'art fascinant de la danse classique.
Le premier championnat national soviétique, organisé à Moscou en 1946, a rapidement été suivi par ceux d'autres nations européennes.
Avant de devenir discipline à part entière, l'originelle GRS était une simple épreuve de la gymnastique artistique féminine (GAF) traditionnelle. A ce titre elle a goûté très tardivement à la reconnaissance olympique. Mais après les JO d'Helsinki avec les cerceaux, Les championnats du Monde à Rome en 1954 avec les ballons, l'épreuve "rythmique" fût supprimée pour les JO de Melbourne en 1956. C'est en 1963, à Budapest, qu'est organisé un tournoi international qui sera déclaré par la suite comme le 1er Championnat du Monde de Gymnastique Moderne, dont les cinq engins définitifs (corde, cerceau, ballon, ruban et massues) seront entérinés lors du Congrès International de 1960.
En 1975 est définie l'appellation de GRS, en 1976, les premiers Championnats d'Europe ont lieu à Madrid. Enfin en 1984, la GRS entre au concert olympique (la même année que la natation synchronisée, autre sport exclusivement féminin), alors que les ensembles de cinq à six gymnastes se tailleront une place aux JO seulement en 1996 à Atlanta.

Le ballon
Le ballon est de matière synthétique ou de caoutchouc. Son diamètre est de 18 à 20 cm et son poids de 400 gr minimum. C'est le seul à n'autoriser aucune prise physique. Il est en parfaite symbiose avec le corps.

La corde
L'engin peut être de chanvre ou de n'importe quelle matière en synthétique. Sa longueur varie selon la taille de la gymnaste. Aux extrémités il y a des noeuds qui permettent d'assurer une bonne préhension de l'engin. C'est sûrement l'engin le moins spectaculaire de la Gymnastique Rythmique. Il faut être dotée d'une souplesse et d'une forte agilité pour persévérer dans cet engin.

Le cerceau
Il est fait de bois ou de matière synthétique assurant une certaine rigidité. Son diamètre intérieur est de 80 à 90 cm, son poids minimum est de 350 g. Le cerceau est l'engin le plus complet de la Gymnastique Ryhtmique et aussi l'un des plus simples .Le seul problème serait une coordination corporelle plutôt complexe.

Les massues
Les massues sont en bois ou en matière synthétique. Leur longueur varie de 40 à 50 cm, le poids minimum exigé est de 150 gr pièce. Les massues sont un engin très complet, l'exécution des moulinets, petits cercles, lancers et figures asymétriques nombreuses sont combinées avec des figures corporelles variées. L'utilisation des massues privilégie le travail rythmique.

Le ruban
D'une longueur de 6 m le ruban est certainement l'engin le plus complexe au niveau de la manipulation et de la coordination corporelle. Cependant celui-ci reste l'un des plus apprécié des spectateurs. Le ruban est le plus souvent en satin et la hampe est faite de plastique, de bois ou de fibre de verre.
Chaque prestation est notée selon la chorégraphie, l'adresse et le degré de difficulté. Les gymnastes évoluent sur un praticable qui est un tapis mesurant 13 m x 13 m.
 

PROCHAIN ÉVÈNEMENT

Aucun évènement à afficher.

PHOTOS

HALLOWEN 2018 FAC GRSHALLOWEN 2018 FAC GRSHALLOWEN 2018 FAC GRSHALLOWEN 2018 FAC GRSHALLOWEN 2018 FAC GRS

RÉSULTATS

Aucun résultat à afficher.

Calendrier